Les éducatrices qui font ce qu’elles disent

Mis à jour : 30 déc. 2019


Parent'pono

Dans un monde idéal, on devrait pouvoir obtenir la collaboration de l’enfant par notre autorité naturelle dans la joie et la bonne humeur, très facilement.

Dans la vraie vie, nous sommes confrontés à des enfants qui refusent d’accéder à nos demandes ou qui ont un comportement inacceptable et nous devons trouver des moyens de les gérer.

Pas une mince affaire, surtout si ont veut avoir une attitude bienveillante.

Les bonnes conditions

L’enfant peut choisir de collaborer avec l’adulte ou de se mettre en opposition. Cette opposition peut être passive (il ne répond pas, il ignore, il dit «oui» mais ne fait rien) ou frontale (dit «non!», pleure, crie…).

Un enfant aura plus de facilité à collaborer si l’éducatrice lui donne des bonnes conditions. Pour moi, la première et la plus importante c’est l’attachement et une relation de confiance.

Je dis souvent au stagiaires, apprentis et remplaçantes qui commencent que, avant…

View original post 968 more words

122 vues